Prud’homme et divorce par consentement mutuel

Présentation de l’association Danse Pitrat et CHARBONNIERES LES BAINS : QUELS SERVICES PUBLICS POUR LA JUSTICE ?

Se trémousser, frétiller, guincher autant de synonymes pour désigner l’art de danser. L’homme danse depuis la nuit des temps dans tous les pays et sur tous les continents. L’association Pitat a dédié à cet art si particulier le fruit d’une vie, une famille et un univers tout entier.

L’histoire d’une passion.

Fondée en 1974 par le jeune couple Colette et Roger Pitrat, la petite école lyonnaise va très vite devenir une grande institution. Ces deux férus de danse commencent à donner des cours. Puis, toujours avec cette envie de transmettre leur passion, toujours soucieux d’aller plus loin, ils ont développé la pratique du rock acrobatique. Le couple a ainsi décroché de nombreux trophées. Quelques années plus tard les amoureux sont parti sur la commune de Charbonnière-les-Bains et ont continué d’apporter leur savoir-être.

Une équipe dynamique.

Colette a quitté l’association en 2011. Tout le monde a été particulièrement affecté par son départ. Mais aujourd’hui une équipe de trois chorégraphes professionnels qui sont : Roger Pitrat comme chef de troupe, sa fille Diane et une jeune collaboratrice Tania qui a, elle aussi, fait ses premiers pas de danse à l’âge de 6 ans accueillent leurs élèves pour leur apprendre l’art de danser.

Les cours enrichissants.

Dans une ambiance chaleureuse et conviviale, petits et grands viennent apprendre à se déhancher avec grand plaisir sur du modern jazz et du rock. Les cours sont organisés selon l’âge et le niveau des danseurs. On y fait des échauffements, on apprend des chorégraphies et un gala est souvent présenté dans l’année.
” Il n’y a rien qui soit si nécessaire aux hommes que la danse. Sans la danse un homme ne saurait rien faire. ” Cette citation de Molière extraite de l’œuvre du Bourgeois gentilhomme est une conclusion toute trouvée pour résumer l’histoire et le sens de cette formidable association.

CHARBONNIERES LES BAINS : QUELS SERVICES PUBLICS POUR LA JUSTICE ?

CHARBONNIERES LES BAINS est une petite ville de la métropole lyonnaise, dans le département du RHONE. Comme dans toute commune de France des services publics de justice sont accessibles aux administrés. Nous allons voir à quels tribunaux ils peuvent avoir recours.

CONSTITUTION DES TRIBUNAUX

Deux ordres juridictionnels existent : judicaire et administratif eux-mêmes divisés en juridictions de première instance et cour d’appel.
Les habitants de CHARBONNIERES LES BAINS relèvent du tribunal d’instance et de grande instance de LYON (rue SERVIENT). Ces deux instances ont la mission d’instruire les litiges opposant les personnes privées (particuliers, associations, entreprises). Le tribunal d’instance est la juridiction primaire de la justice civile. Elle est dite de proximité grâce à sa:

– Facilité d’accès
– Procédure orale
– Non obligation d’être représenté
– Mode de saisine facilitée

Les affaires traitées peuvent être :

– Affaires personnelles
– Affaires mobilières (concernant un droit ou une chose pour une valeur maximale de 10000 €
– Demande de baux immobiliers
– Demande de crédit à la consommation
– Injonction de payer
– Juge de tutelle des majeurs

LE TRIBUNAL DE GRANDE INSTANCE – TGI

Il règle les litiges sur la propriété immobilière ou familiale (mariage, filiation, autorité parentale) et les actions personnelles ou mobilières pour un montant indéterminé ou supérieur à 10000 €.
Le juge aux affaires familiales et le juge pour enfants dépendent du TGI.

C’est aussi au tribunal administratif que vous devrez régler les affaires de divorces quelqu’ils soient, tous les types de divorces passent devant le TGI et donc doivent se faire avec des avocats spécialisés en droit de la famille et en divorce par consentement mutuel www.jurifiable.com/conseil-juridique/droit-de-la-famille/divorce-par-consentement-mutuel

Le TGI peut statuer sur nombre de procédure, dans différents types de droit, comme par exemple en droit de la famille pour des dossiers de tutelle http://www.misesoustutelle.com ou de curatelle http://www.misesouscuratelle.com.

LES TRIBUNAUX SPECIALISES

Ils sont très règlementés et ne peuvent traiter que des compétences qui leur sont attribués. En matière civile voici les tribunaux existant :

– Tribunal de commerce
– Conseil des prud’hommes est un conseil auquel évidemment vous avez recours en droit du travail, avec un avocat et lors d’un licenciement quelqu’il soit qui découle sur un prud homme jurifiable.com/conseil-juridique/droit-du-travail/prudhommes

Le premier juge les différents entre commerçants et les relations entre sociétés commerciales ou actes afférent. (44 rue de Bonnel à LYON)
Le second s’occupe des différents sur la formation, l’exécution ou la cessation d’un contrat de travail. (20 boulevard Déruelle à LYON).

LES TRIBUNAUX ADMINISTRATIFS

Les conflits entre des particuliers et l’administration peuvent se régler deant un tribunal administratif, soit :

– Tribunal administratif. Juridiction de premier niveau.
– Cour administrative d’appel. Juridiction de deuxième niveau. 184 rue Duguesclin à LYON.
– Cour d’appel. Idem. (1 rue du palais de justice à LYON.

JUSTICE ET SERVICES NUMERIQUES

L’administration électronique a mis en place notamment :

– télérecours une application informatique pour gérer l’accès aux requêtes, mémoires et actes de procédure entre les juridictions administratives, avocats et administrations.
– Formulaires de requêtes pour des contentieux sociaux.